Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Top Performance

Courir sans dossard: pourquoi est-ce une mauvaise idée!

1 Novembre 2009 , Rédigé par Top perf Laventie Publié dans #conseils pratiques

Régulièrement sur les courses on voit des gens courir sans dossard.
"Pas très grâve" pensez-vous? Et bien c'est beaucoup plus génant qu'on ne le pense.

Tout le monde sait que le prix du dossard couvre les frais comme l'assurance, le ravitaillement ou les lots... Le pirate de la route pense juste à faire une bonne affaire en gagnant quelques euros ou en évitant de présenter un certificat médical tout en ayant le plaisir de participer!
Il ne pense même pas voler l'organisation se disant que de toute façon si il ne courait pas, l'organisateur n'encaisserait pas non plus son argent.
Il pense par contre qu'il n'y a qu'une dizaine de morts par ans sur les courses sur route et que ça ne tombe que sur les autres...

  Ce qu'il ignore (enfin je l'éspère) c'est que si il passe l'arrivée il risque de fausser tous les résultats des coureurs qui le suivent (et qui eux ont réglé leurs droits).
Le mécanisme est simple, les chronométreurs officiels pointes manuellement tous les arrivants (même quand c'est un chronométrage à puces). Si quelqu'un passe sans dossard et que le juge le pointe (ce qui arrive facilement lors d'arrivées groupées) c'est le dossard suivant qui sera crédité de son temps.
Lorsqu'il y a un trou de plusieurs minutes entre 2 arrivants, c'est autant de minutes d'écart sur le résultat final! 

Lorsque les chronométreurs se rendent compte rapidement du problême celà peut vite être corrigé. Mais c'est un vrai casse tête quand on s'en rend compte à la fin. Quand il y a plus d'arrivants que d'inscrits. Celà peut faire perdre beaucoup de temps pour que les résultats soient proclamés et que débutent les remises des prix...

Messieurs les pirates, si vous ne pouvez pas vous en empécher, au moins ne passez pas la ligne d'arrivée!


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article